Amazonas Principales Attractions Touristiques

Jouer la vidéo

Mausoleo de Revash, Chachapoyas

Amazonas Principales Attractions Touristiques

Forteresse de Kuelap

C´est une majestueuse oeuvre architecturale des Chachapoyas, située sur la partie supérieure de la vallée de la rivière Utcubamba, près du hameau de Kuélap, Province de Luya, dans le Département d´Amazonas, à une altitude de3.000 m.s.n.m. La Forteressede Kuélap fut construite et habitée par les Chachapoyas, entre 1000 et 1400 après J.C.

Appelé "La Forteresse" et construit au sommet d´une haute montagne, c´est le plus important complexe archéologique de la jungle montagneuse péruvienne, qui se présente au visiteur comme un lieu imprenable, entouré de falaises et précipices sur trois de ses quatre côtés.

Le Complexe Archéologique de Kuélap est composé de deux gigantesques plateformes artificielles superposées, sur lesquelles fut érigé un centre urbain couvrant environ450 hectares.

Les murs de contention formant les plateformes mentionnées ci-dessus, donnent l´impression d´être une gigantesque muraille qui protège ce lieu, étant donné que à certains endroits, ceux-ci atteignent trente mètres de haut. De plus, cette impression est renforcée par la présence d´éléments architecturaux identifiés comme ayant servi de poste de vigile, une tour et trois accès étroits ; dont deux sont orientés vers l´est et le troisième, vers l´ouest.

En ses "murailles", Kuélap abrite 505 demeures, dont la majorité sont circulaires. En dehors de la ville fortifiée, environ 198 demeures furent construites, faisant un total de plus de 700 édifications. (Source : www.arqueotur.org).


Sarcophages de Karajia

Ce sanctuaire est situé à48 km. au nord-est de la ville de Chachapoyas, après deux heures de voyage en voiture et une courte randonnée de 20 minutes. Les Sarcophages de Karajia datent de 1100 à 1300 après J.C., appartiennent à la culture Chachapoya et sont situés dans le Complexe Archéologique de Chipuric. Il s´agit de tombes pré incas enclavées au sommet d´un précipice, qui mesurent 2 mètres de haut, et sont moulées dans de l´argile et décorées de motifs géométriques. De ce fait, il s´agit d´une manière originale d´enterrer, étant donné qu´elles se trouvent dans des falaises et apparaissent en groupes de 4 à 8, latéralement unies et inclinées le dos à la roche de la caverne. Il est intéressant de remarquer que les sarcophages sont composés de deux parties : La tête et le buste, moulés dans l´argile et décorés de motifs géométriques. Ces sarcophages sont également appelés « Purumachos ».


Mausolées de Revash

Ce sont des "chullpas" funéraires rectangulaires, d´un et deux étages, avec un toit à deux pentes, situées à l´endroit appelé Ingenio. Elles sont construites sur des falaises inaccessibles, dans des grottes creusées dans les parois rocheuses des rochers escarpés et imposants précipices. Leurs murs sont construits en pierre et gravas, unis avec un ciment de boue argileuse, avec des dessins d´animaux de couleur rouge ocre, et elles n´ont pas de porte d´accès frontal. Les Mausolées de Revash étaient des tombes collectives, comme le démontrent les résidus de restes osseux qu´elles contiennent encore et l´on estime que leur construction date de 1100 à 1300 après J.C., et qu´elles appartiennent à la culture Chachapoya.


Sarcophages de la Lagune des Condors

Situés sur les pics rocheux, sur les berges de la Lagune des Condors, dans le District de Leymebamba, ces mausolées auraient appartenu aux grands chefs et caciques de la culture Chachapoya soumise par les incas qui établirent leur chefferie dans le village de Leymebamba (Apu Chuillaxa, premier Chef (Curaca) inca à Leymebamba ; 1475 – 1490).

L´endroit est d´une fascinante beauté, de par la présence de la lagune et le mystère des mausolées, de même que du fait de la gastronomie typique à base de truite et du délicieux fromage blanc caillé.


Sarcophage de Chipuric

Il s´agit d´un complexe funéraire de la culture Chachapoya, de la PériodeIntermédiaireTardive (900 – 1450 après J.C.), associé au style Chipuric qui, de même que celui de Revash, constitue l´un des principaux styles de complexes funéraires de cette culture. Des statues funéraires se distinguent sur des falaises difficiles d´accès, et ces tombes sont arrangées de la façon suivante : Au centre de la statue, se trouve le corps emballé dans une peau d´animal ou des couvertures en coton, et placé dans un filet de cordes. Ce fardeau est couvert par une épaisse couche d´argile et de petits graviers, supportés au-dedans, par un cadre conique fait avec quatre bâtons réunis au-dessus de la tête du défunt. Ainsi, le « paquet » a une forme conique ou cylindrique, et la hauteur approximative des paquets funéraires, est de 1,30 à 1,60 mètre (Source : www.arqueotur.org).


Cataracte de Gocta

Elle se situe dans les alentours des hameaux péruviens de Cocachimba et San Pablo, District de Valera, Province de Bongará et Département d´Amazonas. La cataracte se trouve à une distance de cinq heures de marche, dans une vallée étendue de forêts vierges nébuleuses, depuis le hameau de Cocachimba, autour duquel vous pourrez apprécier un total de 22 chutes d´eau, dont quelques-unes sont d´une impressionnante beauté, surtout durant la saison des pluies.

La Cataracte de Gocta, localement connue comme "La Chorrera", est une chute d´eau mesurant 771 mètres de haut, et longtemps, celle-ci fut considérée comme la troisième cascade du monde, en hauteur. Aujourd´hui, des études de l´Institut Géographique National (IGN) ont démontré quela Cataractede Yumbilla, également située en Amazonas, possède une hauteur supérieure. De ce fait,la Cataractede Gocta serait la quatrième en élévation, au monde, après le Saut de l´Ange (Salto del Ángel) au Vénézuela, avec 972 mètres, Tugela Falls en Afrique du Sud, avec 948 mètres de hauteur, et Yumbilla, avec 895 mètres.La Cataractede Gocta fut découverte par l´allemand Stefan Ziemendorff qui signala que ce lieu ne figurait sur aucune carte géographique, dû à l´endroit sauvage et distant dans lequel elle se trouve. Cependant, les habitants des villages et hameaux alentour, connaissaient déjà l´existence de la cataracte. Mais, par peur, ils ne la firent pas connaître, à cause de légendes et mythes, comme  celle de la présence d´une sirène et d´un serpent qui gardent le lieu. (Références: www.wiki.sumaqperu.com).


Complexe Archéologique de Macro

Il s´agit d´un ensemble de demeures pré incas, datant de 1100 à 1300 après J.C., situé sur la face sud-ouest d´un pic abrupte. A l´intérieur, l´on y trouve cinq plateformes supportant des huttes et tourelles construites en pierre et ciment de boue, sur une surface de trois hectares.

Il y a plusieurs plateformes et fondations de maisons décorées avec des frises rhomboïdes et des niches dans les murs. L´on calcule qu´il devait héberger environ 100 personnes, à l´époque de l´apogée de la culture Chachapoya. (Source: www.arqueotur.org).


Complexe Archéologique de Yálape

Il est situé à21 km. au sud de la ville de Chachapoyas, à une altitude de2.700 m.s.n.m., et à 40 minutes de voyage en voiture. Il fut habité par des membres de la culture Chachapoya, entre 1100 et 1300 après J.C. Ses édifications en pierre présentent des constructions circulaires décorées avec des frises en haut-relief, de formes rhomboïdales et en zigzags.


Complexe Archéologique de Machupirca

Il s´agit d´un site funéraire pré inca, avec des constructions en pierre, situé à l´entrée dela Grottede Shihual, qui appartint à la culture Chachapoya. Pour y arriver, l´on peut faire une randonnée depuis la ville de Chachapoyas ou depuis les villages du Tingo et de Magdalena.


Complexe Archéologique de Collacruz

C´est un ensemble archéologique dans lequel on peut observer des demeures circulaires de différentes tailles, autour d´une « cancha » ou place. Son architecture est d´origine Shachapuyo Inca et il se peut que c´eût été un petit centre peuplé.


Complexe Archéologique de La Pirquilla

Il s´agit d´un ensemble architectural de demeures en pierre et boue, aux formes circulaires, situé sur le chemin menant àla ValléeHuayllaBelén.


Village des Morts

C´est un lieu voué au culte des momies des grands gouvernants de la culture Chachapoya. Leurs statues ou sarcophages funéraires décorés, ronds et carrés, sont installés sur une surface d´un hectare. Cet ensemble appartint à la culture pré inca Chachapoya qui date de 1100 à 1350 après J.C., et celui-ci se situe dans un endroit difficile d´accès.


Pétroglyphes de La Pitaya

Il s´agit d´un ensemble de représentations graphiques de flore, faune et scènes de chasse, de plus de 3.000 ans d´antiquité. L´on peut y apprécier un total de 30 peintures rupestres représentant des motifs zoomorphes et phytomorphes, réalisés en haut-relief, grâce à la technique du raclage.


Atelier de Textiles Artisanaux de María

Il s´agit d´une entreprise communale dirigée para des paysannes qui présentent une exposition permanente de produits textiles élaborés avec dextérité.


Musée de Leymebamba – Centre Mallqui

Le Musée de Leymebamba, inauguré en juin 2000, possède trois salles d´expositions d´objets archéologiques, présentant le matériel récupéré dans la zone dela Lagunedes Condors, qui consiste en plus de 200 momies et pièces archéologiques, telles que des gourdes décorées, de la céramique, des récipients en bambou, des sacs tissés, pendentifs d´oreilles, peignes en bois, capes de coton, quipus et autres objets. Dans la seconde salle, une exposition ethnographique fut installée, dans laquelle sont présentées les diverses expressions du mode de vie des sociétés humaines vivant actuellement sur le territoire des anciens Chachapoyas, et la troisième salle est destinée à promouvoir des activités de divulgation scientifique et culturelle.

La conception du musée présente une reconstitution d´éléments des traditions architecturales locales, en utilisant des techniques de construction et matériaux de la région. Entretemps, la flore riche et variée embellit les jardins qui l´entourent, où la collection d´orchidées se distingue avec plus de 100 variétés locales. L´Association du Musée de Leymebamba (Asociación Museo Leymebamba), composée d´habitants de la localité etla ONG CentroMallqui promeuvent la subsistance de cet important musée.


Fond La Perla Escondida (La Perle Cachée)

Au sud-est de Leymebamba, sur le flanc oriental dela Cordillèrede Yasgolga, se situe la propriété bétaillère « La PerleCachée » (La PerlaEscondida) de la famille Ullilén Portal. En résultat de la colonisation de la lisière de jungle, c´est aujourd´hui une région bétaillère et agricole très productive. Dans les environs, se trouvela Lagunedes Condors, où des sarcophages des caciques (Chefs) Chachapoyas furent découverts ; un fait qui continue à être une nouvelle dans le monde.


Vallée du Grand Vilaya

Cette vallée est située à l´ouest de la Forteressede Kuélap, et abrite des restes archéologiques tels que La Pirquilla, Paxamarca, Peña Banca, Los Getones et Lanche, entre autres. De par sa surface, l´on calcule qu´il y existe près de 5.000 édifications circulaires et rectangulaires, construites en pierre de chaux, avec ornementation. Le parcours est replet d´aventure et commence dans la Valléede Belén, en passant par la forêt nébuleuse, avec une abondante flore et faune, et se termine avec la visite de la Forteressede Kuélap. Réellement, ce chemin pré inca et Chachapoya, est le lieu propice pour la randonnée et l´écotourisme.


En savoir plus sur Amazonas:




0001178574